Flux RSS
  

Accueil > Documentation > Livres - Monographies > Les malentendus de la dépendance

Les malentendus de la dépendance

Bernard Ennuyer

De l’incapacité au lien social
La dépendance des personnes âgées n’existe pas. Elle ne correspond à aucune réalité sociale, médicale ou humaine. Mais la vogue de ce terme dans les institutions médiatiques et politiques permet de créer les conditions de l’exclusion. En construisant artificiellement une catégorie sociale de personnes âgées dépendantes, on rentre dans la logique de l’exclusion ... sous couvert de traitement social. Telle est la thèse d’un ouvrage profondément novateur et iconoclaste qui a aussi l’avantage de constituer le meilleur état des lieux des politiques publiques en direction de la vieillesse et du handicap par l’un de ses experts les plus renommé.

"Le mot " dépendant " est devenu depuis quelques années, l’attribut spécifique des personnes âgées ayant des difficultés de vie quotidienne. Mais il serait plus juste de parler de personnes ayant des incapacités à effectuer certains actes de la vie quotidienne. En effet, " dépendant " signifie d’abord " appartenir à ", " être solidaire de ". La dépendance, c’est-à-dire le fait d’avoir besoin des autres pour se réaliser, concerne en ce sens tous les êtres humains sans exception. L’auteur met en lumière les attitudes individuelles et collectives qui sous-tendent ce malentendu fondamental. Il donne à voir comment s’est construite la notion de dépendance, comment cette notion a structuré peu à peu le champ de la vieillesse, et comment elle a conduit lentement mais sûrement à une nouvelle catégorisation : " les personnes âgées dépendantes ", stigmatisées comme l’un des " mauvais objets " de la société actuelle. Or la dépendance, loin d’être le stigmate d’une décrépitude, est le fondement de notre autonomie individuelle, et la base de la cohésion sociale. L’objet de cet ouvrage est donc de tenter d’affranchir le lecteur de la stricte définition biomédicale de la dépendance, en lui faisant prendre conscience des représentations négatives que cette dernière induit : spécificité inéluctable du grand âge, nécessité du recours à l’hébergement, incapacité à faire et à être, menace et défi pour la société, source de dépenses importantes pour la collectivité, etc. Cet ouvrage s’adresse à tous les acteurs sociaux qui travaillent auprès des personnes vieillissant avec difficulté (professionnels, familles, bénévoles), aux responsables de services et d’établissements et, plus largement, aux décideurs qui interviennent dans la définition des financements et des politiques publiques."


Auteur : Bernard Ennuyer
Editeur : DUNOD
Nombre de pages : 330 pages
ISBN : 2-10-048918-6
EAN : 9782100489183

5 février 2018 par Dominique DUCORNEZ

 

Comité d’Éthique Gérontologique du Valenciennois

Le CEGV est un regroupement de plusieurs acteurs du terrain, ayant la même philosophie, pour réfléchir ensemble sur les questions éthiques générales que pose l’accompagnement des personnes âgées dépendantes, en établissement d’hébergement ou au domicile.


Plan du site

Siège et lieu de réunion

EHPAD
Maison rurale Pierre CACHEUX
Rue de la Bergère
59990 SEBOURG


Contact

Identification

CEGV 2017 - 2021 Tous droits réservés |